9 des pièces les plus précieuses du monde

Vérifiez vos poches et plongez dans les coussins de votre canapé, ces pièces ont une grande valeur.

U.S. Mint/Wikimedia Commons
U.S. Mint/Wikimedia Commons

Si vous êtes debout et que vous remuez des pièces dans votre poche, cela peut valoir la peine de les sortir et d’y jeter un coup d’œil.

Vous pourriez avoir un million de dollars dans votre poche en ce moment.

Voici quelques-unes des pièces les plus précieuses du monde :

1. Dollar d’argent en cheveux flottants de 1794 – U.S.

1794 Dollar d'argent à chevelure fleurie
1794 Dollar d’argent à chevelure fleurie

Il s’agit de la première pièce d’un dollar émise par le gouvernement fédéral américain. La Monnaie américaine a été fondée en 1792 et les premiers dollars en argent ont été frappés le 15 octobre 1794.

Le nouveau pays a emprunté le poids et la taille de la pièce au dollar espagnol. À l’époque, le dollar espagnol, également connu sous le nom de huitième, était une monnaie courante en Amérique.

Le dollar à cheveux flottants a été retiré de la circulation en octobre 1795 et remplacé par le dollar à buste drapé.

Il y a environ 120 à 130 (estimation) dollars de cheveux flottants survivants.

En janvier 2013, les Stack’s Bowers Galleries ont vendu l’une de ces pièces aux enchères pour la somme faramineuse de 10 016 875 dollars, ce qui en fait la pièce la plus chère jamais vendue.

2. 1933 Saint-Gaudens Double Eagle – U.S.

Aigle double de Saint-Gaudens de 1933
Aigle double de Saint-Gaudens de 1933

En parlant de rareté. En 1933, 445 500 de ces pièces ont été frappées, mais elles n’ont jamais été mises en circulation. La même année, le président Franklin Roosevelt a pris un décret interdisant la thésaurisation de pièces d’or, de lingots et de certificats d’or aux États-Unis.

En 1934, le Congrès a adopté le Gold Reserve Act, et tous les Double Eagles, sauf deux, ont reçu l’ordre d’être fondus. Cependant, 20 des pièces ont été volées et vendues à des collectionneurs.

Les services de renseignement américains se sont mis au travail pour retrouver les pièces volées, et neuf d’entre elles ont été saisies, mais l’une d’entre elles s’était retrouvée dans la collection du roi Farouk d’Égypte. Lorsque Farouk a été déposé en 1952, ses biens ont été vendus aux enchères, mais le double aigle a disparu.

Avance rapide de 40 ans jusqu’en 1996, date à laquelle le marchand de pièces britannique Stephen Fenton a tenté de vendre la pièce à New York. Les États-Unis ont intenté une action en justice et, bien que la propriété de la pièce soit contestée, celle-ci a été stockée dans un endroit supposé sûr – les chambres fortes du World Trade Center.

En juillet 2001, deux mois seulement avant la destruction du World Trade Center, le Double Eagle a été déplacé vers le U.S. Bullion Depository à Fort Knox.

Le 30 juillet 2002, la pièce s’est vendue aux enchères pour 6,6 millions de dollars, plus une prime de l’acheteur de 15 %, plus 20 dollars nécessaires pour ” monétiser ” la valeur faciale de la pièce, ce qui a donné un prix de vente final de 7 590 020,00 dollars.

Stephen Fenton a reçu la moitié du produit de la vente, l’autre moitié allant au Trésor américain.

3. 1787 Brasher Doubloon – U.S.

1787Brasher Doubloon EB
1787Brasher Doubloon EB

Cette pièce a été fabriquée en 1787 par l’orfèvre Ephraim Brasher, de l’État de New York, ce qui en fait la première pièce d’or frappée pour les États-Unis.

En décembre 2011, l’une des pièces a été vendue par un marchand de pièces rares et achetée par une société d’investissement de Wall Street pour près de 7,4 millions de dollars.

La doublure Brasher a été utilisée dans le roman policier de l’auteur Raymond Chandler Philip Marlowe “The High Window”. La pièce est également apparue dans “The Mansion in the Mist” de John Bellair.

4. 723 Dinars d’or omeyyades – calife Abd al-Malik

723 dinar d'or omeyyade du calife Abd al-Malik
723 dinar d’or omeyyade du calife Abd al-Malik

Le dimanche 13 octobre 2019, le Daily Mail a fait état d’une vente aux enchères à venir le 24 octobre 2019 d’un dinar d’or omeyyade par la maison de vente aux enchères londonienne Morton & Eden. L’estimation avant vente de la pièce se situe entre 1,4 et 1,6 million de livres sterling, soit entre 1,77 et 2,02 millions de livres sterling.

Le dinar en or des Omeyyades date de 723 après J.-C. et est fait d’or massif. Le texte figurant sur l’avers de la pièce se traduit par “Mine du Commandeur des Fidèles”. Il s’agirait de Ma’din Bani Sulaim, situé au nord-ouest de la ville sainte de La Mecque, dans ce qui est aujourd’hui l’ouest de l’Arabie saoudite.

La pièce a été frappée par le calife Abd al-Malik (685 – 705 AD), et seule une douzaine de ces pièces sont connues.

La vente aux enchères à venir ne sera que la deuxième fois qu’une de ces pièces est proposée aux enchères publiques. En avril 2011, Morten & Eden a vendu l’une des pièces pour 6 029 400 dollars.

5. Aigle d’or de 1795 – U.S.

Pièce de l'Aigle d'or de 1795
Pièce de l’Aigle d’or de 1795

Il s’agit d’une pièce d’or de 10 dollars produite par la Monnaie américaine de 1792 à 1933. Le revers de la version de 1795, comme celui qui est illustré ici, comportait un petit aigle, tandis que le revers de la version de 1797 comportait un aigle héraldique.

Avant 1933, date à laquelle l’or a été éliminé du monnayage américain, l’aigle était la plus grande dénomination des pièces américaines, qui comprenaient le moulin, le cent, le dixième, le dollar et l’aigle. Un cent était égal à 10 milles, et un aigle valait 10 dollars.

La pureté de toutes les pièces d’or américaines en circulation était de onze douzièmes d’or pur, soit l’équivalent de 22 karats d’or.

En octobre 2007, Albanese Rare Coins a vendu un 10 Proof Eagle de 1804 pour 5 millions de dollars.

6. 1913, Liberty Head Nickel – U.S.

1913 Liberty Head Nickel
1913 Liberty Head Nickel

Voici une autre rareté, seulement cinq de ces pièces sont connues pour exister. Deux sont dans des musées et trois sont des propriétés privées. En août 2018, Stack’s Bowers a vendu une de ces pièces pour 4 560 000 dollars.

Curieusement, il n’existe aucune trace de la frappe de ces pièces par l’U.S. Mint en 1913. En décembre 1919, un numismate du nom de Samuel Brown avait placé une annonce dans le magazine The Numismatist offrant 500 dollars pour chaque nickel Liberty Head.

Brown s’est ensuite présenté à la réunion annuelle de l’American Numismatic Association en 1920 avec cinq de ces pièces.

Encore plus étrange, Brown était un employé de la Monnaie en 1913. Brown a vendu les cinq pièces au colonel E.H.R. Green, et le jeu de cinq pièces a finalement été liquidé. La pièce qui s’est vendue pour près de 5 millions de dollars était appelée le spécimen Eliasberg.

Une autre de ces pièces, appelée le spécimen Olsen, est apparue dans un épisode de 1973 de la populaire série télévisée Hawaii Five-O. Cette même pièce a également appartenu au roi Farouk.

L’histoire la plus étrange est celle de la pièce connue sous le nom de spécimen Walton. Lorsque son propriétaire, George O. Walton, a été tué dans un accident de voiture alors qu’il se rendait à une exposition de pièces de monnaie, ses héritiers ont essayé de vendre aux enchères le nickel Liberty Head de Walton, mais la maison de vente aux enchères a pensé qu’il s’agissait d’un faux et l’a renvoyé.

La pièce est restée dans un placard de la maison de la soeur de Walton pendant 40 ans. Puis, en juillet 2003, l’American Numismatic Association a souhaité exposer les quatre pièces de cinq cents Liberty Head existantes lors de sa convention annuelle. En guise de coup de publicité, une recherche nationale a été lancée pour retrouver la cinquième pièce manquante et une récompense de 10 000 dollars a été offerte pour toute information sur sa localisation.

Les héritiers de Walton ont apporté la pièce à la convention, où elle a été authentifiée. En juin 2018, la pièce s’est vendue entre 3 et 4 millions de dollars.

La pièce est exposée au musée de l’ANA depuis juillet 2018.

7. 1804 Bust Dollar – Classe I – U.S.

1804 Bust Dollar
1804 Bust Dollar

Également connue sous le nom de ” Bowed Liberty Dollar “, cette pièce a été frappée par l’U.S. Mint dans les années 1830 et non en 1804. Les pièces ont été créées pour être utilisées comme cadeaux diplomatiques et pour être échangées avec des collectionneurs de pièces contre des pièces que la Monnaie voulait pour sa propre collection.

Les employés de l’hôtel des monnaies ont secrètement produit davantage de pièces dépourvues de l’inscription correcte sur la tranche. Puis ils ont créé un autre jeu avec le bon lettrage. Cela a conduit à la création de trois classes de la pièce.

Il n’existe que huit exemplaires de la pièce de classe I en existence. En août 1999, Bowers & Merena a vendu un Bust Dollar 1804 – Classe I pour 4 140 000 $.

8. 1792 Birch Cent – U.S.

1792 Birch Cent
1792 Birch Cent

Dans un reportage du 23 septembre 2018, CBS News a décrit la vente aux enchères à venir d’un Birch Cent. Seules quatre de ces pièces ont été frappées, et elles ont été commandées par Thomas Jefferson.

Quatre variantes ont été créées, dont la pièce mentionnée dans l’article, appelée Judd-3, qui ne comporte pas d’inscription sur la tranche. C’est le seul spécimen connu qui n’a pas été vendu depuis plus de 40 ans. En janvier 2015, l’une des quatre pièces en cents de Birch s’est vendue 2 585 000 dollars.

9. Penny en cuivre à tête de Lincoln de 1943 – U.S.

1943 Lincoln Head Copper Penny
1943 Lincoln Head Copper Penny

En 1943, le cuivre étant nécessaire à l’effort de guerre, les pennies ont été fabriqués en acier. Lorsque la Monnaie américaine en a accidentellement fabriqué un lot en cuivre, ils sont devenus des objets de collection. Si vous en trouvez un, il peut valoir 10 000 dollars.